Les différents types d’AVC et leurs symptômes

Les accidents vasculaires cérébraux sont différents des crises cardiaques et se produisent dans le cerveau. Ils existent sous deux formes et les facteurs de risques qui les provoquent sont nombreux. Une meilleure connaissance des signes annonciateurs d’une attaque cérébrale est donc indispensable pour prévenir les effets majeurs qu’ils peuvent avoir sur votre santé.

Les accidents ischémiques et hémorragiques sont les deux types d’accidents vasculaires cérébraux. Le manque de circulation sanguine provoque un accident ischémique alors que la rupture d’artères est responsable des hémorragies.

Les attaques ischémiques surviennent lorsqu’un vaisseau qui transmet le sang vers le cerveau est bloqué par un caillot sanguin. L’obstruction du flux sanguin par le caillot engendre ce qu’on appelle un accident ischémique. 

L’attaque thrombo-embolique est la formation d’une plaque ou d’un caillot sanguin qui se forme dans l’une des artères qui alimente directement le cerveau en sang. Lorsque ce caillot atteint les vaisseaux sanguins qui sont étroits, un blocage se produit. Ce blocage est à l’origine de l’AVC. Les personnes qui ont un taux de cholestérol élevé sont plus sujettes à ce type d’accident ischémique cérébral.

Les symptômes d’un accident ischémique cérébral se caractérisent par une faiblesse au niveau du visage, du bras ou de la jambe. Cette faiblesse se manifeste d’un côté du corps. L’incapacité de prononcer une phrase ou de comprendre la parole, l’équilibre, un problème au niveau de la coordination et de la marche ainsi que de graves maux de tête, des vertiges soudains et des problèmes de vision sont aussi des symptômes courant d’un accident ischémique cérébral.

L’AVC hémorragique survient lorsqu’un vaisseau sanguin du cerveau se met à saigner après s’être rompu. Le sang qui sort du vaisseau s’infiltre dans les tissus cérébraux et endommage les cellules cérébrales. Les anévrismes cérébraux provoquent également la rupture des vaisseaux car ils entraînent l’amincissement des vaisseaux sanguins.

Les symptômes d’un AVC hémorragique sont similaires aux symptômes de l’accident ischémique avec quelques complications. Les symptômes comprennent des maux de tête soudains et graves, une modification de la vision, une incoordination et une perte d’équilibre, un engourdissement de certaines parties du corps, une incapacité à bouger, des convulsions, une confusion et des vertiges, des nausées, une paralysie, une irritation due à la lumière vive, des difficultés à avaler, des tremblements au niveau des extrémités, etc.

Bien que ces attaques puissent être mortelles, elles peuvent être soignées si elles sont traitées au bon moment. Lorsqu’une personne est victime d’un accident vasculaire cérébral, ne paniquez pas et apportez-lui une assistance médicale immédiate. Pour cela, il est important de connaître les symptômes et les actions immédiates qui peuvent limiter les dégâts pendant un certain temps, jusqu’à ce que les urgences prennent en charge la personne.

Abonnez-vous à notre newsletter